Vibrations d’amour

Ah ! mon Seigneur et mon Dieu, si j’étais un violon

Tu poserais sur ma corde ton archet de tendresse

L’air alentour transporterait notre chanson

Et les enfants du monde qui manquent d’affection

Oublieraient leur chagrin et chanteraient d’allégresse.

Ah ! mon Seigneur et mon Dieu, si j’étais une flûte

Tu approcherais ta bouche et donnerais ton souffle

Nous produirions ensemble une chanson d’amour

Qui remplirait la terre jusqu’aux confins du monde

Et allègerait le cœur de celles et ceux qui souffrent.

Ah ! mon Seigneur et mon Dieu, si j’étais une guitare

Tes doigts agiles et sensibles pinceraient mes cordes

Et s’élèverait un chant dans la chaleur du soir

Si poignant et si doux dans ses divins accords

Que tout être vibrerait de ta miséricorde.

Ah ! mon Seigneur et mon Dieu, nous sommes tes instruments,

Conduis-nous avec ta baguette, soutiens-nous de ton regard,

Corrige-nous quand nous jouons trop tôt ou trop tard,

Quand nous sommes forts, abaisse-nous, et faibles relève-nous.

Comme Elie dans le désert parles-nous dans le murmure d’un bruissement.

L’Escale est ton instrument, Seigneur,

fais-en ce que tu veux !

Un havre de paix dans une mer agitée,

Une petite flamme de foi dans nos obscurités.

Souffle dans notre voile et nous serons heureux !

© Copyright - lescaleportroyal