L’Escale est tout le contraire d’un club, d’un groupe ethnique, ou d’un groupe de copains qui se sont choisis.

Car ils ne se sont pas choisis, les visiteurs de l’Escale. Ils font connaissance et découvrent leur différence.

Différences de culture, tant sont diverses les origines :  française, africaine, malgache, mauricienne, chinoise, coréennes, afghane, irakienne, allemande, anglaise, chilienne, brésilienne, et j’en passe.

Différences d’expression de la foi : catholique, évangélique, protestant historique, pentecôtiste.  Là, il peut y avoir quelques « crispations » liées à des manières différentes d’exprimer sa foi. L’un priera avec véhémence en répétant plusieurs fois « Seigneur, Seigneur ! », ce qui mettra un autre mal à l’aise. La question de la vierge Marie, si elle est abordée, pourra provoquer quelques tensions entre catholiques et protestants évangéliques.

Et pourtant, il faut bien s’accepter les uns les autres. C’est un principe essentiel à l’Escale.

Qu’est-ce que l’esprit d’ouverture ? C’est d’abord accepter l’autre tel qu’il est. C’est aussi, plus profondément et plus risqué pour soi, chercher à comprendre le point de vue de l’autre, même si je ne le partage pas, en se disant : peut-être vais-je apprendre quelque chose de nouveau ?

L’Escale est aussi une école d’ouverture pour les bénévoles, qui forment une équipe solidaire et fraternelle. Là aussi, une grande diversité : protestants, évangéliques et catholiques doivent travailler ensemble.

L’esprit d’ouverture est lié à mon avis au sens de la verticalité. Je m’explique : avoir le sens de la verticalité, c’est se sentir porté par une colonne vertébrale qui traverse tout l’être et lui donne sa cohérence interne. Les pieds bien ancrés dans le sol et la tête dans le ciel.

C’est comme la danseuse qui, par sa verticalité, peut se permettre de s’élancer d’un côté et de l’autre sans avoir peur de perdre l’équilibre. C’est ce qui lui donne sa grâce, sa légèreté, sa souplesse.

Esprit d’ouverture et unité intérieure vont ensemble.  Et pour nous qui connaissons l’Evangile, l’unité intérieure et l’unité en Christ vont aussi ensemble.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *